La bannière du site

En acheter une


Finalement, cette préparation aura laissé peu de souvenirs aux amateurs de la GTI (sauf à ceux qui ont eu la chance de l’essayer, vraisemblablement). Pourquoi ?

Tout simplement car Oettinger en a vraisemblablement vendu une quantité minime. A cela 2 raisons :

- la sortie du moteur KR (Volkswagen 1.8 16s) officiel 1 an après. Oettinger a tout de suite proposé ses services sur la base de ce moteur. A voir les différentes évolutions qu’il a pu proposer dessus (1800 150 ch, 1800 162 ch, 2000 170 ch, 2000 182 ch), on constate qu’il y a consacré tous ses efforts pour proposer une gamme complète et pour tous les goûts. On peut aussi imaginer que les clients, au courant de l’arrivée imminente de la Golf GTI 16s (VW) dans les concessions, préféraient attendre...

- Oettinger aurait-il préféré utiliser la culasse VW plutôt que la sienne ? Ce serait la seconde raison : le prix.

L’élément le plus cher dans la préparation est bien sûr la fameuse culasse. Partir d’une version KR permet de proposer au client une préparation moins onéreuse (qui avoisinait presque le prix d’une GTI !).

En mettant tout "bout à bout", si l’on tient compte que la préparation 2000E/16 (culasse Oettinger) n’a été proposé peut-être qu’un an, voire un peu plus, et vu le prix, il est évident que peu d’exemplaires ont été écoulés. D’où une rareté certaine (et même une méconnaissance presque totale dans le cercle des amateurs de la Golf GTI, d’après mes constations). Trouver un exemplaire de cette merveille se révèle très ardu.

LES PRIX

En fait, vu l’historique que peut avoir ce genre d’auto (qui avoisine 20 ans), tous les cas sont à imaginer. Un passionné peut très bien l’avoir achetée en 1984, l’avoir conservée pour la "ressortir" quand les Golf 2 commenceront à se faire rare. D’où une valeur assez élevée dans ce cas là, proche d’une Oettinger série 1 en parfait état.

Dans le cas complètement inverse, voiture abandonnée, voire négligée, ou proprio ne sachant pas ce qu’il a (assez rare...), le prix de l’auto sera indexé sur celui d’une simple GTI de 84 dans le même état, donc pas très cher. Pourquoi ne pas tenter alors une restauration ? Les problèmes de culasse poreuse étaient complètement résolus à cette époque, et la fiabilité était proche de celle d’une GTI d’origine.

Le problème : trouver la perle rare !
 Publié le 7 novembre 2003, dernière modification le 6 janvier 2005 par Aurelien


Le 6 décembre 2015, par Pierre (Site)

Par souci de confidentialité je préfèrerais un contact discret par e-mail puis par téléphone . Comme elle n’a qu’un peu plus de 50000Km et bien que je sois ancien expert retraité je n’arrive pas à savoir ce qu’elle vaut réellement . En tout cas certains amateurs qui connaissent son existence me supplient de la leur vendre (ce que je n’ai pas encore accepté vu la disparité des offres) , et j’ai été assez étonné de l’estimation -et du prix de vente final- de la 1600 œttinger lors de la vente aux enchères à Paris au mois dernier (estimation : 25000-35000 , vendue 33000€ ). cette 1600-16 S était restaurée ma 2000 E16 II est tout aussi belle-ou plus- car elle est intacte et dans l’état du neuf . C’est une voiture extraordinaire (et j’en ai possédé 45 immatriculées à mon nom ! ). Je ne souhaite pas que ce message soit diffusé sur votre forum ni sur le net et remercie Aurélien de respecter mon désir de discrétion.



2006 © Passiongolfgti.com | RSS  Flux RSS du site