La bannière du site

Résumé

Cet article ne comporte que quelques photos. L’intégralité des documents est visible dans les différentes galeries liées à ce reportage.

Préambule

Avant d’entrer dans le vif du sujet, et juste histoire d’annoncer la couleur, combien d’entres nous oseraient dire que la voiture (enfin, ce qu’il en reste !), ci-dessous, sera amenée à rouler à nouveau ?

JPEG - 39 ko
En partance pour la casse ? non, non...

Et pourtant, voici le récit de cette incroyable restauration (de nombreuses autres photos sont visibles dans les galeries en page d’accueil de cet article)

Cette Golf appartient à Alain WOLFF, demeurant a MERTEN (3 kilomètres de la frontière allemande) et travaillant comme tourneur fraiseur en Allemagne. Jusque là, rien de bien spécial. En fait, cette Golf lui fut offerte par son ancien propriétaire... à une condition : qu’Alain n’en fasse pas n’importe quoi... (sous-entendu qu’elle ne finisse pas en banque de pièces ou comme voiture pour faire de l’autocross), et qu’il en fasse même quelque chose de bien.

JPEG - 39.8 ko
Un bien triste état...

Cette phrase a tout de suite plu à Alain : "quelque chose de bien...". Il alla voir un garage spécialisé dans la restauration d’OPEL. Le patron accepta de lui faire (après les heures de boulot, avec l’aide d’un ami carrossier). Etant donné l’ampleur des travaux a effectuer, il se lanca tout de suite dans un démontage complet de toute la caisse.

Le devis fut très lourd :

- Une face avant complète HS,
- Les 2 ailes avant,
- Les 2 portes,
- Le hayon,
- L aile ArD complète ainsi que la doublure,
- Le tour d’aile ArG,
- Les 2 bas de caisse ainsi que la doublure intérieure,
- Le capot.

Et là, on ne parle que de carrosserie. A ce moment là, on peut comprendre l’hésitation d’Alain ! "Oui ? Non ? Je refais ? Je ne refais pas ?"

Alain connait bien la Golf 1 (ayant été propriétaire d’une Golf 1 à carburateur). Alors pourquoi pas une GTI, de surcroit neuve, puisqu’il compte arriver à ce résultat... Alors c’est parti : dépose de la mécanique, des trains roulants, des divers accessoires et en avant pour la cabine de sablage.

Démontage, sablage, découpage

JPEG - 26.3 ko
Restaurée ou pas, il y en a un à qui cela ne pose pas de problèmes !
JPEG - 25.4 ko
Provisions de pièces neuves et reconditionnées
JPEG - 37.6 ko
La caisse a été entièrement sablée...

Début des opérations de carrosserie

Tout le dessous de caisse a été sablé ainsi que toutes les parties rouillées ou susceptibles de rouiller par la suite. De très nombreuses pièces on été fabriquées à la main : découpe de morceaux de tôle, puis formage à la main (pliage et ajustage).

Alain découpait et le carrossier soudait les parties qui étaient susceptibles d’être récupérées : les 2 bas de caisse, l’angle de la face avant, un trou dans le cuvelage de la roue de secours, un autre trou dans le montant du pare brise, etc...

JPEG - 24.2 ko
Baie de pare-brise
JPEG - 39.5 ko
Joues d’aile avant
JPEG - 29.1 ko
Les bas de caisse

Les bas de caisse étaient si pourris qu’il a fallu renforcer les points d’attache de la traverse arrière (par sécurité) avec 2 tôles.

JPEG - 32.4 ko
Passages de roue arrière et la face arrière
JPEG - 23.2 ko
Passage à l’antirouille

Toute la voiture a été recouverte de "minium de plomb", un très puissant antirouille. Les joints et les diverses soudures sont recouvertes de mastic à joint. Le blaxon a suivit et enfin la peinture intérieure et le compartiment moteur.

Alain a poussé le vice encore plus loin : il a fait repeindre tout le dessous de caisse complet ! A ce stade, ce n’est plus de la restauration, mais presque de la folie ! Rires !

- Peinture et remontage

JPEG - 32.5 ko
Peinture et remontage

Lorsque Alain a voulu attaquer la mécanique, un gros imprévu arriva : son mécano fit faux bond. Résultat : une année de perdue à retrouver un autre mécano (dommage que je ne le connaissais pas encore, sinon cela aurait été avec plaisir pour lui apporter mon aide !)

Une fois le nouveau mécano embauché, l’embrayage ainsi que la distribution ont été remplacés. La mécanique complète à été remontée, la plupart des pièces ont été "zinguées bi-chormatées" comme la quasi-totalité des supports, les petite tôles, les poulie, etc. Le moteur et la boite ont été nettoyés à la haute pression, de nombreuses pièces (pipe d’admission, alternateur) sont passées à la brosse rotative.

Le train arrière, le réservoir, les cardans, les triangles et d’autres nombreuses pièces ont été repeintes en noir au pistolet.

Voilà, l’auto est retombée sur ses pattes, direction la cabine de peinture pour une robe de soirée digne de ce nom : un beau L90E a recouvert toute la voiture, comme à l’origine...

Les 4 tours d’aile ont été remplacés, de nombreux joints de porte, hayon, etc ont été mis en place lors du remontage, complet et méticuleux, cela va sans dire.

Alain a remplacé l’intérieur par celui d’origine qu’il a récupéré dans un bien mauvais état. Il a été nettoyé et réparé à certains endroits.

4 ans et 42000 francs de factures dont la plus grosse de plus de 10000 francs uniquement pour les pièces de tôlerie ont été nécessaires mais le résultat en vaut la peine ! Alain a parcouru pas plus de 1000km au volant de sa voiture depuis sa restauration.

La restauration terminée

JPEG - 35.4 ko
Dessus, dessous, sur les côtés... travail irréprochable
JPEG - 41.2 ko
Le moindre recoin ne laisse paraitre aucune négligeance
JPEG - 58.4 ko
Une seconde naissance, 25 ans après
JPEG - 47.6 ko
Les pièces métalliques ont été retraitées : du travail impeccable
JPEG - 55.8 ko
La "petite" semble faire l’unanimité dans l’entourage !

Allez, pour se faire plaisir, un "p’tit coup" de avant/après.

JPEG - 46.3 ko
Avant - Après

Un grand, un énorme, un vertigineux bravo à Alain d’une part pour cette restauration incroyable, et d’autre part bien sûr pour avoir laissé sa voiture dans sa livrée d’origine, telle qu’elle est sortie d’usine...

 Publié le 11 juillet 2004, dernière modification le 20 avril 2006 par Pierre


Le 1er mars 2009, par pierre

bonsoir superbe restaurations top du top


Le 12 février 2006, par sebastien

ma premiere voiture fut une golf a carburateur depuis j ai le virus de la gti.chapeau bas


Le 2 mars 2005, par alpe

Je suis carrossier et je t’assure que je sais le boulot que cela représente,ce message t’est tout simplement destiné pour te tirer ma révérence pour ton travail. bien bien trés bien salut et bonne route avec ta nouvelle golf,prends en bien soin

alpe



2006 © Passiongolfgti.com | RSS  Flux RSS du site