La bannière du site

8 mai : Monthlèry

8 mai 1977, circuit de Linas-Monthlèry.

LocalisationEssonne (91)
Longueurvariable suivant épreuve
Tempsnuageux
Nombre de tours15

Pour commencer, une petite surprise attend les concurrents à Montlhéry. En effet, les organisateurs de la course ont fait venir un banc de puissance, histoire de vérifier la santé des moteurs 1600. Voici les résultats délivrés :

Pilotepuissance à 5000 trpuissance à 6100 tr
Delannoy76 ch82 ch
Cerruti76 ch83 ch
Lorang76 cv83 ch
Mathey74 cv82 ch
Francispillai75 ch84 ch
Roman75 ch82 ch
Poughon76 ch82 ch
Lemonnier75 ch83 ch
Ziegler77 ch83 ch
Mallet77 ch83 ch
JPEG - 24 ko
Le fameux banc de puissance en question

D’après Jean Delannoy, "Montlhéry est un circuit désagréable au tracé inintéressant". Cet agacement se répercutera-t’il sur le comportement des pilotes ?

Grille de départ

- 1. G. Cerruti, Golf GTI N°41
- 2. JC Francispillai, Golf GTI N°15
- 3. J. Delannoy, Golf GTI N°7
- 4. P. Perrin, Golf GTI N°28
- 5. T. Schimpff, Golf GTI N°3
- 6. L. Rozentvaig, Golf GTI N°2

Résumé de la course

Francispillai prend le meilleur départ coiffant sur le poteau Cerruti, Delannoy et Perrin. Dès le premier virage (les "deux ponts"), la bataille est rude entre G. Cerruti et Francispillai : c’est à coup de "poussettes" que les deux protagonistes veulent passer en tête... Puis tout dégénère : au fur et à mesure que la course évolue, les voitures se touchent à chaque virage, les tôles se froissent, les pare-chocs se tordent... les voitures finiront la course en piteux état. Au dernier tour Cerruti tente une dernière attaque contre Francispillai et le percute par l’arrière. La vitre du coffre explose littéralement, mais rien y fait , Francispillai gagne devant Cerruti et Delannoy.

Le règlement de compte n’étant pas terminé, l’ambiance survoltée amènera les pilotes chauffés à blancs à s’échanger quelques joutes verbales peu élégantes une fois arrivés au stand...

JPEG - 67.9 ko
Classement - Cliquer pour agrandir
 Publié le 11 juillet 2004, dernière modification le 1er mars 2005 par Nicolas


Le 7 août 2007, par anonyme

francispillai est mon pére et je suis très fier aujourd’hui de pouvoir lire sa


Le 1er mars 2005, par olivier

Dire que j’y étais à Monthléry ce jour-là ! Voila qui ne me rajeunit pas. Je me souviens que c’était chaud chaud à l’épingle au bout des stands. Normal, même en coupe Golf GTI, les freins donnaient juste ce qu’ils pouvaient !



2006 © Passiongolfgti.com | RSS  Flux RSS du site